IMAGES D’ART

 

JUSTIN WONNACOTT

| | | | | | |

 

EXPOSITION DU 28 JUIN AU 30 AOÛT 2017

HEURES D’OUVERTURE : du jeudi au dimanche, de 12h à 18h et le mercredi de 12h à 22h. Entrée libre à l’exposition et à tous les événements 

ADRESSE : AXENÉO — La Filature, 80, rue Hanson, Gatineau

 

Justin Wonnacott présente une exposition solo majeure à AXENÉO7, à quelques pas de La Fonderie. Plus de quatre-vingts photographies prises par l’artiste au cours des vingt dernières années posent un regard singulier sur les œuvres d’art public de la région de la Capitale Nationale : Gatineau / Ottawa.

 

« La première image de ce projet est celle du monument La Réponse de Vernon March et a été prise à travers la fenêtre arrière d’un taxi en 2001. Ce cliché banal a su satisfaire quelque chose en moi, bien que je ne puisse expliquer pourquoi. Je prends des photos tout le temps, parfois tellement que les images que je réalise me surprennent. Lorsque je fais une image que je ne comprends pas, même après l’avoir examinée de près, c’est une indication que le travail n’est pas fini. Pour moi, des images comme celles-là initient un projet puis l’amènent ensuite ailleurs.

Après avoir réalisé cette première image, j’ai continué à photographier l’art (public) et les monuments pendant près de quatre ans, jusqu’à environ 2004-2005 lorsque j’ai ralenti pour travailler sur d’autres projets. Dix ans plus tard, j’ai commencé à voir de nouvelles choses dans les photographies et travailler sur ce projet est redevenu une obsession. J’ai à présent environ trois cents cinquante photographies de différentes œuvres d’art public et monuments de la région de la capitale nationale. Il y en a environ deux cents cinquante que je ne souhaiterais pas perdre.

Ce livre est un document singulier que j’ai réalisé pour me faire plaisir plutôt que pour satisfaire les souhaits de clients. J’ai choisi les sujets qui m’intéressent ou qui m’apprennent quelque chose de nouveau. Parfois mes images avantagent les œuvres et parfois non. Il ne s’agit pas du tout d’une sélection démocratique. Cela dit, il y a suffisamment d’images ici pour montrer un vaste spectre de pratiques, dont des œuvres publiques temporaires, du graffiti, des monuments et des œuvres réalisées pour le territoire exclusif du milieu de l’art contemporain.

Les questions que je me pose constamment sur les œuvres : Quelle est sa raison d’être ? Qui l’a financée ? Va-t-elle durer ? Devrait-elle durer ? Pourquoi a-t-elle cette apparence ? Quelles histoires sont à l’origine de sa création ? Et, avant tout, quels sont ses enjeux politiques ? J’ai utilisé une douzaine d’appareils différents pour réaliser les quatre-vingts photographies de cette exposition et le livre d’artiste qui l’accompagne ».

 

— Justin Wonnacott 

 

 

Justin Wonnacott est né en 1950 et s’est installé à Ottawa en 1974. Parallèlement à ses activités de photographe, il consacre une partie de son temps à enseigner et à écrire sur le sujet. Habitué des projets photographiques de longue haleine, son expertise s’étend aussi bien à la nature morte et au paysage qu’à la photographie de rue et aux images d’art public. Ses portfolios sont accompagnés de plusieurs publications. Son travail a largement été exposé à travers le Canada et les institutions nationales, provinciales et municipales sont nombreuses à collectionner ses œuvres. En 2005, il a reçu le Prix Karsh, et, en 2009, il a été nommé membre de l’Académie royale des arts du Canada.

 

| | | | | | |

 

DESCRIPTION | À PERTE DE VUE

DESCRIPTION | INTERSTICES

DESCRIPTION | POINTS DE VUE 

DESCRIPTION | ACTIVITÉS PARALLÈLES

 

Crédit photo : Justin Wonnacott

 

 

 

Share it