À PERTE DE VUE : 12 ARTISTES INCONTOURNABLES REFAÇONNENT LE PAYSAGE CANADIEN

 

CEDRIC, NATHAN ET JIM BOMFORD, MICHEL DE BROIN, ALEXANDRE DAVID, MARIA HUPFIELD, NOÉMIE LAFRANCE ET PETER JACOBS, NADIA MYRE ET THE OGIMAA MIKANA PROJECT, GRAEME PATTERSON, DOMINIQUE PÉTRIN, SAMUEL ROY-BOIS ET JUSTIN WONNACOTT

| | | | | | |

 

EXPOSITION DU 28 JUIN AU 30 AOÛT 2017

HEURES D’OUVERTURE : Jeudi au dimanche de 12 h à 18 h et les mercredis de 12 h à 22 h

ADRESSE : La Fonderie, 211, rue Montcalm, Gatineau

 

 

AXENÉO7 présente en collaboration avec Scène Canada (Centre national des Arts), le Centre multisport de Gatineau, le Centre de production DAÏMÔN, la Galerie SAW Gallery, la Galerie UQO et le Théâtre du Trillium, un projet d’installations artistiques, conçu spécialement pour le site historique de La Fonderie, l’un des derniers vestiges de l’ère industrielle de la région de la Capitale Nationale. À perte de vue est un événement d’envergure qui rallie trois centres d’artistes, une galerie universitaire, une institution culturelle historique de la Capitale et une compagnie de théâtre. Ce rassemblement sans précédent indique bien que La Fonderie est la destination en art actuel au pays cet été.

En amont, dix artistes en arts visuels provenant de toutes les régions du Canada ont été sélectionnés par un comité commissarial. Pendant le mois de juin, les 58 000 pieds carrés de La Fonderie leur sont offerts pour toutes possibilités d’exploration, de production et de création. En effet, ils ont reçu l’audacieuse commande de créer des œuvres monumentales exclusives. 

Du 28 juin au 30 août, grâce à ce contexte unique, La Fonderie ouvre ses portes à divers publics de tous âges avec le projet À perte de vue. L’exposition collective, ainsi que ses nombreuses activités parallèles, rassembleront les artistes et les visiteurs autour de réflexions sur les relations parfois complexes que les Canadiens et les Premiers peuples entretiennent avec leur environnement. Au moyen d’œuvres qui décloisonnent les disciplines, passant par l’architecture, l’installation, le design ou encore la performance, les visiteurs — amateurs d’art ou simples curieux — s’engageront dans une traversée du paysage canadien tel qu’imaginé par des artistes de premier plan.

 

 

Parmi les propositions, voici partiellement quelques projets :

  • Nadia Myre, gagnante du Prix Sobey’s pour les arts 2014 collabore avec le collectif The Ogimaa Mikana Project pour créer une œuvre qui recouvre d’un texte en une partie de la façade vitrée de La Fonderie.

 

  • Dominique Pétrin, qui suite à sa récente collaboration avec Banksy, réalise des murales ornementales dans le foyer de La Fonderie, dépeignant des scènes du Canada envahies par des extraterrestres lyriques.

 

  • Noémie Lafrance, chorégraphe de renommée internationale et originaire de Gatineau, en collaboration avec Peter Jacobs, propose une œuvre performative portant sur la façon dont le corps est gouverné dans l’actuelle société oppressante.

 

  • Le trio Cedric, Jim et Nathan Bomford construit une tour de refroidissement dans laquelle les visiteurs peuvent monter, offrant ainsi des vues inattendues sur La Fonderie.

 

  • Justin Wonnacott présente une exposition solo majeure à AXENÉO7, à quelques pas de La Fonderie. Plus de 80 photographies prises par l’artiste au cours des vingt dernières années posent un regard singulier sur les œuvres d’art public de la région de la Capitale Nationale.

 

  • Le Centre de production DAÏMÔN présente son projet Interstices : un parcours d’œuvres sonores et donne le champ libre à sept artistes et collectifs afin d’investir le secteur Montcalm, situé entre La Fonderie et La Filature. Le parcours reflète la diversité des pratiques actuelles en art sonore à travers les œuvres de : Audiotopie, Alaska B, Adam Basanta, Nicolas Bernier, Geert-Jan Hobijn, Christof Migone, Julie Nagam, Sonia Paço-Rocchia.

 

  • La Galerie UQO présente une série d’activités qui convoquent à la fois les artistes du projet À perte de vue, mais également des conférenciers invités, à réfléchir et à dialoguer sur les enjeux soulevés par la production et la présentation d’œuvres monumentales dans La Fonderie. La programmation s’amorce par deux Soirées discussions, où sont conviés les dix artistes participants au projet et deux modérateurs invités — Geneviève Saulnier et Stefan St-Laurent — à converser sur les enjeux soulevés par leurs projets artistiques. Au cours de l’été, quatre Soirées conférences auront lieu et seront animées par des artistes, chercheurs, conservateurs et spécialistes — Louise N. Boucher, Steven Loft, Suzanne Paquet, Jonathan Shaughnessy, Ryan Stec, Justin Wonnacott et Jakub Zdebik — qui avancent tour à tour différents points de vue sur le projet. Les conférences auront lieu à La Filature, au 80, rue Hanson, Gatineau.

 

Comité commissarial du projet :
Josée Dubeau, Catherine Lescarbeau, Geneviève Saulnier, Stefan St-Laurent et Jean-Yves Vigneau.

Partenaires et subventionneurs :
Le Conseil des arts du Canada, la Ville de Gatineau, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Gatineau 2017, Scène Canada (Centre national des Arts), le Centre multisport de Gatineau, le Centre de production DAÏMÔN, la Galerie SAW Gallery, la Galerie UQO, le Théâtre du Trillium Emploi d’été Canada et Brumi Confort.

Partenaire médiatique :
La Fabrique Culturelle de Télé-Québec.

Partenaires créatifs :
Idéeclic, Available Light Screening Collective et Culture Outaouais.

 

| | | | | | |

 

 

 

Share it